Quand on sera tous des dinosaures…

File D'Attente, En Attente, Attente, Groupe, Ligne

Pourquoi cette phrase m’est-elle revenue là , sans prévenir ,alors que j’observais simplement cette file de pingouins au bec bleu, attendant devant la pharmacie du quartier , leur tour de se faire dépister … ?

J’entendais à nouveau cette même voix enfantine ,et pleine d’inquiétude ,qui m’interrogeait :

« Comment ça sera.. »

en même temps que mon impuissance à lui répondre . »

C’était ma fille , elle avait à peine 4 ans ,et pour autant elle posait la seule question qui mérite d’être posée …et je suis dans la même incapacité de la rassurer .

Ca sera que la même peur s’est abattue sur le monde ,il y a des millions d’années ,parce qu’il n’y avait plus de saisons ,qu’un froid glacial s’était emparé de la terre ,et que les plus gros animaux n’avaient plus d’autre ressource que de se dévorer entre eux , en attendant leur fin prochaine ,sans comprendre ce qu’ils avaient pu faire pour mériter tout cela.

« -On dirait qu’ils ont rétréci… »

Et il est vrai que, jetant les yeux sur cette file d’attente , je m’apercevais que chacun avait diminué de moitié, les uns parce qu’ils restaient courbés sur leur canne ,les autres peut-être pour se protéger du vent ,ou parce qu’ils en avaient marre d’attendre .

On leur avait bien dit :

« Pas plus de 3 personnes à la fois »

Et ils avaient pris l’habitude d’obéir ..

Depuis le temps…

« Et qu’est-ce qu’ils font là ? »

-Ils attendent de se faire dépister

-Ca veut dire quoi, dépister ?

-Savoir s’ils sont malades ..

-Ils doivent bien le savoir

..s’ils sont malades.. ou pas

-Moi, quand je suis malade ..

-Ils veulent savoir s’ils ont le coronavirus ..

-Et qu’est-ce que ça change ?

-Ca fait plus peur ..

-Alors ,qu’est-ce qu’ils feront ,

Si on leur dit qu’ils sont malades…

-Ils se feront vacciner..

-Mais ce sera trop tard ..

-non, parce qu’il y a plusieurs sortes de virus

..et donc , plusieurs vaccins :

l’anglais,le brésilien, le sud-africain

A chacun le sien, en quelque sorte

-à condition qu’il y en ait pour tout le monde ..

-C’est bien pourquoi ils sont si pressés.

Mais Natacha a déjà cessé de m’écouter .

Sur la grande place ,sous les auvents des restaurants fermés ,

se regroupe une foule de jeunes reconnaissables

au fait qu’ils aient tous un verre à la main ,de bière ou de vin chaud

et que surtout, ils aient laissé tomber le masque ..

« Ils n’ont pas peur, ceux-là ?

-Non, ou du moins, ils veulent montrer qu’ils n’ont pas peur

-du virus ou de la police ?

-des deux ,sans doute ..

-C’est pour cela qu’ils paraissent plus grands

-et aussi parce qu’ils sont plus jeunes ..

-une nouvelle génération de dinosaures ,en quelque sorte.. ?

-Espérons-le

-On dirait déjà qu’ils se redressent sur leurs pattes…

Comme chaque mois, le commentaire de la « psy »

Qu’avons-nous voulu dire à travers cette histoire de dinosaures

Et ce qui pourrait apparaître comme un conflit de générations ,

On pourrait y croire , au premier abord :

-la queue devant les pharmacies ,d’un côté

avec leur troupeau d’attentes tranquilles

-et sur la place ,à quelques dizaines de mètres de là ,

ce rassemblement de garçons et de filles tout aussi calmes

si ce n’est qu’ils arborent un visage sans masque

et se moquent du couvre-feu.

Dans les familles , on se déchire :

une nouvelle affaire Dreyfus, en quelque sorte ..

il y a ceux qui croient,

et ceux qui n’y croient pas ..

et ce n’est plus simplement un problème de génération :

On est dociles, ou on ne l’est pas

Selon qu’on a plus ou moins peur ..

D’où les files d’attente devant les pharmacies

Et les centres de vaccination ..

De l’autre ,comme un esprit de révolte,

révolte contre la médecine, les autorités médicales ,

le déluge d’informations contradictoires

concernant les nouveaux « variants » ou les nouveaux vaccins

mais aussi ces statistiques qui nous gouvernent

et ces courbes incontrôlables qui gèrent le confinement

soit notre liberté pour la quinzaine à venir

et donc la part de vie qui nous sera autorisée ..

Il ne nous appartient pas , en tant que psy,

de décider de l’attitude à adopter

et encore moins d’y entraîner les uns ou les autres ..

quelle que soit notre intime conviction .

Par contre, il nous appartient de préserver chez chacun

la part de responsabilité qui nous revient

et qui fait que nous sommes toujours « vivants » ;;

les uns comme les autres .

A cet égard, on relira avec intérêt « L’homme révolté »

-et d’ailleurs l’ensemble de ses œuvres -

et ce qu’il nous dit de cette part de dignité humaine

qui fait que « nous ne serons pas tous des dinosaures ».

et vos réactions sur micheledeclerck@gmail.com

Merci à vous.

Les commentaires sont fermés.